Les matériaux peuvent réagir de manière très différente au rayonnement. Des métaux et la plupart des matières inorganiques ne sont pas modifiés par le rayonnement, bien que des changements de couleur puissent se produire sur des matériaux transparents.
Les polymères subissent deux réactions principales, qui dépendent de la nature chimique du polymère. L’état final du matériau résulte de la réaction dominante :

Réticulation

Le rayonnement crée des radicaux libres dans la matrice de polymère, produits à partir de liaisons chimiques brisées. Ces radicaux peuvent se recombiner et former de nouvelles liaisons chimiques, aboutissant à un réseau tridimensionnel ayant des propriétés de stabilité à la chaleur, de résistance chimique et mécanique, nettement améliorées. Certains polymères réagissent très lentement. Dans ce cas, un agent réticulant est nécessaire. Il s’agit d’un produit chimique ajouté dans le polymère.
Les avantages du procédé de réticulation par rayonnement :

  • le traitement est effectué à température ambiante
  • dans de nombreux cas il n’est pas nécessaire d’ajouter des produits chimiques. Il n’y a donc aucune contamination par des résidus.

Dégradation (scission des chaînes polymères)

Pour certains matériaux, la scission des chaînes polymères est la réaction dominante. Dans ce cas, le poids moléculaire du polymère est réduit proportionnellement à la dose de rayonnement appliquée. De sorte que le matériau se fragilise.

Pour certaines applications, c’est un effet indésirable qui affecte la fonction. Pour d’autres applications, ce peut être l’effet recherché. Le poids moléculaire peut être réglé très précisément, de sorte que les propriétés d’écoulement et de transformation (rhéologie) sont définies en conséquence. La modification de l’amidon, de la cellulose ou de polypropylène sont des exemples d’application.

Liste des matériaux utilisés :

Print