Elektronenstrahl10

Les rayons bêta et gamma sont tous les deux adaptés à la stérilisation. La principale différence réside dans leur profondeur de pénétration du matériau et dans leurs débits de dose:

  • rayons bêta : haut débit de dose et profondeur de pénétration limitée
  • rayons gamma : capacité de pénétration élevée et taux de dose relativement faible

Les rayons bêta et gamma rayons ont une énergie qui détruit l’ADN des micro-organismes. La stérilisation par rayonnement est donc le seul procédé qui permet de stériliser des produits emballés, sans augmentation significative de la température, sans utilisation de produits chimiques, et sans résidu. Même les surfaces intérieures des emballages fermés contaminés, ou des composants avec des formes géométriques complexes, sont stérilisés par rayonnement en toute sécurité et de manière fiable. Ces avantages font de la stérilisation par rayonnement une alternative simple, efficace et respectueuse de l’environnement.

Le rayonnement bêta

Les rayons bêta sont caractérisés par leur capacité à traiter des emballages individuels en quelques secondes. Dans des conditions optimales, un chargement complet peut être stérilisé en quelques heures. Votre avantage: les produits peuvent être traités rapidement, en évitant le stockage et l’immobilisation de votre capital. DU fait de la profondeur de pénétration limitée des électrons, il est nécessaire de déballer et réemballer les produits des palettes de transport. Dans notre une usine de Saal, entièrement automatisée, de grandes quantités de produits sont traitées dans un délai très court.

Les rayons bêta sont générés par des accélérateurs d’électrons, qui peuvent être comparés à un tube cathodique. Une cathode chaude émet des électrons qui sont accélérés dans un puissant champ électrique et le vide. Si des énergies supérieures à 5 MeV sont nécessaires, BGS utilise des accélérateurs à résonance du type Rhodotron®. Dans ces derniers, les électrons sont accélérés dans une cuve cuivrée, un champ alternatif cyclique en plusieurs rebonds permettant une puissance maximale allant jusqu’à 10 MeV.

Une fois extrait de l’accélérateur, le faisceau d’électrons est dévié dans un champ magnétique pour atteindre les produits à traiter comme un faisceau en forme d’éventail. Les produits sont transportés à travers le rayonnement par un système de manutention approprié.

Les caractéristiques du procédé de traitement par rayonnement bêta diffèrent fondamentalement de ceux du procédé des rayons gamma. Les produits traversent généralement le rayonnement dans leur emballage final, comme des cartons individuels, du vrac ou en en continu pour des produits déroulés et ré-enroulés sur des bobines. Le traitement par rayonnement ne dure que quelques secondes. La hauteur à laquelle les marchandises peuvent être empilées dépend de leur densité, du système d’emballage et de l’énergie des électrons.

Le rayonnement gamma

Contrairement aux accélérateurs d’électrons, dans lequel le traitement est réalisé en quelques secondes, le traitement par rayonnement gamma prend plusieurs heures. Les rayons gamma sont produits par la désintégration de l’isotope cobalt 60 (60Co). Ils ont une profondeur de pénétration élevée et peuvent pénétrer des palettes complètes ou des lots. Les produits à traiter peuvent généralement traverser le rayonnement directement sur les palettes, sans reconditionnement (palettes industrielles: 1,20 x 1,00 m, euro-palettes : 1,20 x 0,80 m, jusqu’à 1,90 m de hauteur).

Une installation de convoyage transporte les palettes dans la zone de rayonnement, où elles traversent le faisceau de rayons gamma. Le pilotage de l’installation fait en sorte que chaque palette suit exactement le nombre de cycles spécifié pour elle. De cette façon, la dose totale de rayons gamma fixé pour chaque produit est parfaitement respectée. Chez BGS, différents produits qui nécessitent des doses différentes peuvent être traités en même temps. L’usine de traitement par rayonnement gamma est totalement sûre : la source radioactive est plongée dans une piscine. L’eau confine complètement les radiations.

Print