La conséquence de la fusion continue dans la phase quasi-stable du processus de soudage par vibration est que, en règle générale, un équilibre se produit entre l’apport de chaleur induite par le frottement et la dissipation de la chaleur par la matière en fusion ainsi que l’énergie nécessaire à la zone de soudure pour la fusion complète du matériau. Dans le cas des matières thermoplastiques semi-cristallines, ce phénomène limite les températures atteignables dans la zone de jonction juste de quelques degrés au-dessus de la température de fusion des cristallites et limite la gamme de soudage de matériaux mixtes aux matériaux ayant approximativement les mêmes gammes de points de fusion.

La modification du polyamide 66 par réticulation par rayonnement, dans le but de minimiser le flux de compression hors de la zone de jonction et la modification de l’équilibre énergétique qui en découle est décrite dans cet article. Des observations par microscope mécaniques, colorimétriques, rhéologiques et optiques mettent en évidence le potentiel de la récitation par rayonnement pour la fabrication de soudure de matériaux mixtes (matériaux composites ?) PA6, PA66, PA46, PA6T / 6I et PPS.

Télécharger l’article en PDF : Joining-Plastics-Vibrationsschweissen-02-2011_01 (anglais)
Plus d’information : www.fuegen-von-kunststoffen.de